Artene architecture.

Ancienne Ecole d'Etat-Major | 2016. Compiègne (60)

Réhabilitation de la cour d'Eylau

Me d'Œuvre :
Artene
Me d'Ouvrage :
EIFFAGE Immobilier
Mission :
Mission partielle : Etablissement du Permis de Construire
Chronologie :
PC remis en juillet 2016

Placée dans le cadre de la reconversion générale du site de l’ancienne école d’Etat-Major de Compiègne, divisé en plusieurs quartiers, l’opération porte ici sur la réhabilitation de l’un d’entre eux, le quartier Bourcier, plus connu sous le nom de cour d’Eylau.

Correspondant à une ancienne caserne de cavalerie édifiée en plusieurs étapes à partir de la fin du XVIIIème siècle, cet ensemble - inscrit à l’Inventaire Supplémentaire des Monuments Historiques par arrêté du 25 décembre 2015 - est composé d’une grande cour trapézoïdale délimitée par quatre ailes : Nord (face à l’Oise), Est, Sud et Ouest. L’aile Ouest a été démolie pendant la première moitié du XXème siècle et a été remplacée par deux corps de bâtiment plus étroits et moins hauts qu’à l’origine, eux-mêmes séparés par un passage central qui ouvre depuis la cour d’Eylau vers l’ouest, la cour n’étant accessible à l’origine que par deux passages cochers, voûtés en berceau, qui traversent à rez-de-chaussée les ailes Nord et Sud en leur milieu.

Les toitures (faîtages et hauteur d’égout) des ailes Nord, Est, et Sud sont calés sur le même niveau et sont reliées par des croupes qui unissent les trois bâtiments en un ensemble cohérent. Les deux bâtiments modernes de l’aile Ouest en revanche, ayant été reconstruits avec un étage de moins que le volume bâti original, présentent des toitures à deux versants qui ne sont plus dans la continuité de celles des ailes encore en place et se terminent de chaque côté par un mur pignon.

La réhabilitation de la cour d’Eylau consiste alors à créer 135 logements en accession et un parc de stationnement, réhabilitation qui s’articule autour de la reconversion, d’une part, des ailes Nord, Est et Sud, et d’autre part, de la démolition/reconstruction dans leur configuration initiale, des deux corps de bâtiment de l’aile Ouest. Retrouvant ainsi les caractéristiques constructives et de finition extérieures d’origine (traitement des façades en pierres de taille et enduits à la chaux, composition des baies et menuiseries à petit carreaux, toitures à lucarnes à capucine, etc.) ces deux composantes constitueront à nouveau une seule unité volumétrique et architecturale, en cohérence avec le restant du site.