Artene architecture.

Ile aux Moines | 2016. Archipel des Sept Iles (22)

Valorisation culturelle et touristique du phare

Me d'Œuvre :
Artene
Me d'Ouvrage :
Conservatoire du Litoral
Mission :
Etude de programmation

L’île aux Moines appartient à l’archipel des Sept-Iles situé au large de Perros-Guirec, dans les Côtes d’Armor. En 1912, l’archipel devient une réserve ornithologique à l’initiative de la Ligue pour la Protection des Oiseaux (LPO) et se trouve classé Site Naturel Protégé. Depuis 1976, l’archipel est également classé Réserve Naturelle Nationale.

Au XVème siècle, l’île est rattachée à l’abbaye de Bégard et se trouve occupée par des moines cordeliers. Au XVIIIème siècle, face aux offensives venant d’Angleterre, les autorités royales confient à Siméon Garengeau, alors directeur des fortifications de Haute-Bretagne, le projet de défense de la côte Nord de la Bretagne dont fait partie l’île aux Moines. Les principaux bâtiments présents sur l’île sont donc contemporains de cette période (fort, caserne, poudrière, ouvrages défensifs, etc.).

Au début du XIXème siècle, la Commission des Phares lance le projet d’implanter un phare sur l’île pour avertir les navigateurs et repérer la côte, phare qui sera rehaussé deux décennies après sa construction. Détruit par les allemands en 1944, il est remplacé par un nouveau phare en 1952.

La commande initiale de la maîtrise d’ouvrage portait sur une étude de programmation touchant la seule valorisation culturelle et touristique du phare. Toutefois, au vu des nombreux intérêts environnementaux et patrimoniaux de l’ile (le système défensif n’a jamais été modifié depuis le XVIIIème, tandis que le phare, bien qu’assez authentique dans son aménagement, ne peut être malheureusement que partiellement accessible en raison de son activité) l’ensemble mérite aujourd’hui une remise en valeur afin d’être en cohérence avec les dimensions culturelles, faunistiques et paysagères de ce site remarquable.

Mené en partenariat avec les agences 2BDM (architecture) et Mérimée Conseil (ingénierie culturelle et touristique), le projet que nous proposons consiste donc à aménager et valoriser l’île aux Moines dans sa globalité, en intégrant l’ensemble de son patrimoine bâti. Associant alors propositions d’aménagements architecturaux, scénographiques et outils de médiation, le scénario propose un véritable parcours de découverte le long des chemins de ronde, qui seraient supports de points d’interprétation sur l’environnement de la Réserve Naturelle, et qui s’articuleraient autour de la caserne comme point d’accueil, du fort comme point clé de la visite, et du phare enfin comme témoin authentique conservé dans ses dispositions et ses fonctions originelles.